:: Hors RPG :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre feat Klaus
Ambre Masen
Hybride
En savoir plus
Ambre Masen
Hybride



Mer 26 Fév - 14:42 ()

La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre

Dans quelques semaines, je devais me rendre dans la petit ville de Forks, la-bas, je devais m'installer quelques temps afin de faire des recherches sur mon père biologique. Depuis ma transformation en vampire et donc la mort de ma mère, je n'avais voué mon temps qu'à ce but. Cependant, j'avais décidé de prendre un peu de temps pour moi en attendant mon installation dans ma futur maison à Forks. J'avais décidé de me rendre à la Nouvelle-Orléans. Cette ville regorgeait d'art et de culture en tout genre, rien de tel pour un moment inoubliable.

J'avais roulé toute la journée et début de soirée afin d'arriver à destination pour les diverses festivités du soir. Je ne fus pas déçue. Arrivant aux abords de la ville, je pouvais entendre le bruit de la musique et des gens qui rigolaient et dansaient. Je me mêlais à la foule, voyant un bar non loin et me dirigea vers ce dernier. Un petit verre pour commencer mon périple n'était pas de refus. Plusieurs personnes souhaitèrent m'inviter à danser, mais je déclinais leur offre avec sourire enfin tous sauf pour le dernier. Je dus légèrement lui broyer la main afin qu'il daigne me laisser en paix et entrer dans le bar. Le Rousseau ? Quel drôle de nom ?
Je me dirigeais rapidement vers le comptoir. La jeune femme présente derrière le bar me servit rapidement un verre de tequila comme je lui avais demandé. Je portais mon verre à la bouche, le vidant d'une traite alors qu'elle me le remplissait déjà de nouveau.

Il allait falloir que j'étanche ma soif durant la nuit, mais j'avais tout mon temps pour ça, je voulais d'abord découvrir les richesse de cette ville.  

Afterglow


_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En savoir plus
Invité
Invité



Dim 1 Mar - 17:55 ()
Une nouvelle rencontre
Depuis un millier d'années ma famille parcoure cette Terre. Les vampires originels. Les premiers de notre espèce. Détesté et chassé par nos propres parents. Ma fratrie et moi avons parcouru le monde pour un endroit à appeler "maison" trouvé quelques siècles plus tôt, une brumeuse parcelle de terre appelée, Nouvelle-Orléans. Nous nous sommes juré de rester ensemble, toujours et à jamais. Nous avons échoué. Et ensuite, j'ai quitté la ville que j'avais construite à partir de rien. Je m'étais juré de ne jamais revenir.
[ 30 AVRIL 2011 – MYSTIC FALLS ]

J'entrais chez moi quand je voyais, posée sur une table, une enveloppe contenant une lettre qui m'était destinée.  Elle était signée de Katherine. Je l'ouvris et la lus.

« Klaus, j’ai appris qu’Elijah t’avait refusé le remède et qu’évidemment tu ne m’accorderais pas ma liberté. Honte à vous deux. Mais en attendant que vous régliez vos problèmes, j’ai une dernière chose à te dire. J’ai entendu qu’une certaine Jane-Anne Deveraux, une sorcière de la Nouvelle-Orléans, préparait un mauvais coup contre toi. Retrouve-là, ce qu’elle a à te dire va te secouer si profondément que l’idée même de me pourchasser sera le dernier de tes soucis. Je me suis bien amusée pendant ces 5 siècles passés à te fuir mais j’ai abîmé trop d’escarpins durant cette longue cavale. Je t’embrasse et je te haie, Katerina ! »


[ 2 MAI 2011 – LA NOUVELLE-ORLÉANS ]

Le sourire aux lèvres, je marchais dans une rue bondée du Vieux Carré, non loin d'un homme qui s'occupait d'un groupe de touristes. Peu après, je trouvais une sorcière et lui demandais où je pouvais rencontrer Jane-Anne Deveraux, la sorcière dont Katerina m'avait parlé. Et au cours de notre petite conversation, la sorcière mentionnait le nom de Marcel, une vieille connaissance.

Quand je me rendais dans un pub pour retrouver ma progéniture, l'homme que j'avais pris sous mon aile, deux siècles plus tôt. Tout d'abord, nos retrouvailles étaient tendus avant de célébrer mon retour. Et tandis que nous célébrions notre amitié, je découvrais que mon protégé avait partagé le secret de la bague de jour avec son propre entourage, qu'il considérait comme sa famille. Puis, je commençais à lui parler de Jane-Anne, amenant Marcel à vouloir me la présenter en personne.

Le soir suivant, nous nous rendions en ville. Entouré de ses plus proches amis et d'une foule de rôdeurs de nuit, Marcel allait confronter Jane-Anne au sujet de la pratique de la sorcellerie au-delà des limites des règles établies et appliquées par lui-même. Puis, sans m'y attendre, il exécuta la sorcière sous mes yeux ; avant de mourir, Jane-Anne et moi-même échangions un regard. En colère contre Marcel pour l'avoir tuer avant que je ne puisse découvrir ce qu'elle complotait, je lui demandais si Jane-Anne avait une sœur.

Quelques minutes après l'exécution de Jane-Anne, j'allais voir Sophie, la sœur de la défunte. Celle-ci me refusait la parole en présence de deux des hommes de Marcel qui m'avaient suivis.  Je m'en allais donc à leur rencontre et les menaçaient de leur arracher la colonne vertébrale avant de laisser tomber un billet de 100$ sur le comptoir afin que la barmaid, Cami, puisse les servir. Puis, je traquais Marcel jusqu'à une fête sauvage remplie de vampires se nourrissant d'humains. Lors de la mascarade, je repérais un vampire portant à son doigt une bague de jour et lui demandais où se trouvait Marcel. L'homme refusait catégoriquement de me répondre et le menaçais. Puis, Marcel arrivait au point nommé et une longue conversation entre nous s'ensuivit dans le plus grand calme. Quelques minutes plus tard, après que Marcel se soit absenté pour confronter la jeune barmaid dans la rue, Elijah apparaissait soudain et me faisait comprendre avoir découvert qui conspirait contre moi.

Elijah me conduisait au cimetière Lafayette N°1, où Sophie attendait. Elle m'annonçait que Marcel était hors de contrôle et qu'il fallait l'arrêter. Puis, elle m'annonçait, en présence de Hayley, que celle-ci portait mon enfant. Emporté par la colère, je quittais le caveau dans lequel Elijah m'avait amené et partais à la recherche de Marcel, mais j'étais retrouvé par Elijah qui tentait de me résonner comme à son habitude. Mais submergé par ma rage, je refusais de l'écouter et renonçais à son désir de vouloir reformer notre famille et de garder mon enfant à naître.

De retour à la fête organisée par Marcel, je tenais de connaître la vérité auprès de l'hôte, sur son contrôle sur les sorcières. Mais au cours de cette conversation pas des plus tendres, la fête pris fin brusquement. Marcel et moi, poursuivions notre altercation en devenant l'un pour l'autre des rivaux. Et quand, elle dégénérait sur des paroles profondes de Marcel, j'utilisais ma colère pour mordre le vampire dont j'avais menacé quelques minutes plus tôt. Ayant enfreint la règle principale qu'avait instauré Marcel, je quittais les lieux, laissant le vampires entre la vie et la mort.

Je marchais jusqu'à Jackson Square, où il y avait de la musique et de la peinture. À ma proximité se trouvait la jeune barmaid qui admirait le même artiste. Dès cet instant, je voyais en elle, une personne exceptionnel : elle réussissait à interpréter l'art, et l'artiste qui peignait sa toile avait sa propre histoire, pas différent de la mienne. J'étais seul et perdu. Émotionnellement, j'étais suffisamment fragile au cours de cette soirée vraiment déroutante.

Je m'isolais et allais réfléchir sur un banc, loin de la foule. Naturellement, Elijah me rejoignait et me parlait de la façon dont ils détestaient d'avoir quittés La Nouvelle-Orléans. Suite à notre petit échange, j'acceptais la proposition de Sophie...


[ 3 MAI 2011 – LA NOUVELLE-ORLÉANS ]

Le lendemain, alors que nous emménagions dans notre nouvelle maison, loin de la ville, je rejoignais Elijah et Hayley qui nettoyaient le séjour. Plus tard, tandis que mon frère et moi-même étions définitivement seuls, j'en profitais pour mettre à exécution un plan conçu avec Marcel, en daguant Elijah et en le lui remettant afin d'avoir sa confiance. Une fois Elijah desséché, je l'enfermais dans un cercueil et l'installais dans ma voiture. Marcel le récupérait et le cachait.

De retour dans la rue, en direction de notre Plantation, pour aller retrouver Hayley, je croisais le regard d'une jeune femme, ravissante au longs cheveux soigneux. Je lui lançais un sourire en guise de bonjour, et après le passage d'un semi-remorque qui nous séparaient, je me faufilais vers elle, et les mains derrière le dos, je lui susurrais à l'oreille : « Permettez-moi de vous surprendre ainsi et de vous annoncer que je trouve votre teint particulièrement savoureux. » dis-je d'une voix assurée. « Des femmes, j'en ai rencontrées beaucoup dans ma vie, mais je dois avouer que vous dégagez, là, une aura à laquelle il m'est presque impossible de résister. Qui êtes-vous, ma chère ? »
:copyright:️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Masen
Hybride
En savoir plus
Ambre Masen
Hybride



Mar 3 Mar - 15:42 ()

La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre

Je me demandais par quel lieu j'allais bien pouvoir démarrer ma découverte de la ville. Il y avait tellement à voir. Je bus mon second verre. Il m'aidait quelque peu à atténuer ma soif de sang. Les regards des mecs bourraient du bar devenant un peu trop insistant à mon goût, je me décidais à le quitter après avoir généreusement payer ma boisson ainsi que un pourboire pour la serveuse. Elle avait vraiment du courage pour supporter tout ces hommes dans cet état.
A la sortie du bar, les rues étaient bondés et je cherchais du regard un lieu où je pourrais m'isoler un peu de la foule et ne pas tous leur arracher la gorge dans un bain de sang. La rue en face, plus sombre était calme, il n'y avait que quelques personnes seulement. Un homme retenu mon attention. Il était très beau et avait un air charismatique que je trouvais divin. Il me lança un sourire et telle une adolescente, mon coeur fit un bond dans ma poitrine.
Je n'eus pas loisir de lui répondre puisqu'un camion mis fin à nos regards. J'avais d'un pas pour traverser la route quand une présence derrière moi se fit ressentir et des paroles vinrent à mon oreille.
Ce brin de voix suave était superbe tout comme ces paroles. Je me retournais donc vers mon interlocuteur sans trop laisser paraître mes émotions.

- Permettez moi de vous dire que j'en suis tout à fait consciente, et qu'il n'est pas très galant de surprendre une jeune femme de cette manière. Etes-vous un gentleman ?

Ma voix était sereine. Il fallait toujours garder un minimum de distance avec les inconnus et ceux même si ils étaient terriblement sexy.

- Beaucoup de femmes ? N'êtes vous pas un peu trop sure de vos charmes ? Je dois cependant vous concédez que vous ne manquez pas de prestance et de charisme ! Je m'appelle Ambre, je viens tout juste d'arriver en ville. Et vous êtes ?

Afterglow


_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En savoir plus
Invité
Invité



Sam 28 Mar - 13:42 ()
Une nouvelle rencontre
Depuis un millier d'années ma famille parcoure cette Terre. Les vampires originels. Les premiers de notre espèce. Détesté et chassé par nos propres parents. Ma fratrie et moi avons parcouru le monde pour un endroit à appeler "maison" trouvé quelques siècles plus tôt, une brumeuse parcelle de terre appelée, Nouvelle-Orléans. Nous nous sommes juré de rester ensemble, toujours et à jamais. Nous avons échoué. Et ensuite, j'ai quitté la ville que j'avais construite à partir de rien. Je m'étais juré de ne jamais revenir.
Je décelais en cette jeune femme un charisme irrésistible. Toutefois, la méfiance était de rigueur chez elle. Elle me rappelait bien trop Caroline. Je tentais de la mettre en confiance, tout en camouflant la haine que je portais en moi depuis quelques heures. « Veuillez pardonner mon manque de galanterie et sachez qu'au plus profond de moi, je ne souhaitais vous surprendre ainsi, ou du moins, pas de la façon. Pensez-vous que je puisse être un gentleman, après cela ?» lui demandais-je avec un sourire.

J'effaçais mon sourire après quelques secondes de silence. Je regardais tout autour de nous, à la recherche d'un endroit plus calme et plus chaleureux qu'une ruelle pour courtiser une telle femme. Et en parlant de femme, je lui devais une explication. « Ne me dites pas que cela vous effraie, qu'un homme puisse connaître diverses femmes ? Vous ne me semblez pas du genre à vous arrêter à un seul homme, je me trompe ? » répliquais-je d'une voix assurée. « Pourrais-je être votre type d'homme, très chère ? Si vous me dites non, je me sentirais obligé de vous mordre pour m'avoir vexé », ajoutais-je en contemplant la jeune femme qui se tenait face à moi.

Tout me plaisais chez elle, c'était incontestable. Son charme, ses yeux, sa bouche, sa très belle et longue chevelure m'attiraient. « Je comprends mieux pourquoi je me suis senti dans l'obligation de vous parler, très chère Ambre, car vous être comme une oléorésine sécrétée par des conifères. Vous êtes belle et agréable à regarder. » Venais-je de faire ressortir l'humanité qui émanait de moi ? « Mon nom est Niklaus, mais vous pouvez m'appeler Klaus », dis-je en lui donnant un baiser sur sa main.
:copyright:️ 2981 12289 0

La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre feat Klaus Kmyk
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Masen
Hybride
En savoir plus
Ambre Masen
Hybride



Mar 31 Mar - 17:06 ()

La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre


Mon voyage à la Nouvelle-Orléans allait de toute évidence prendre un tout autre tournant que ce que j'avais initialement prévu. Alors que je pensais réaliser un voyage purement touristique, me voilà en plein milieu de la rue occupée à discuté avec un homme des plus charmants bien que mystérieux.

Heureusement pour lui, il avait l'air prêt à admettre son tort quand à la façon qu'il a eu de m'aborder. Un léger sourir me vint aux lèvres. Pouvait-il être un gentleman ? La question était bonne, mais pouvais-je réellement y répondre sans connaître cet homme d'avantage ? Je plongeais mon regard dans le sien avant de lui répondre.

- Et bien je dois dire que la réponse est difficile à vous donner en vous connaissant depuis à peine quelques minutes. Mais il est déjà bien de voir que vous savez reconnaître votre tort.

Son sourire était tout aussi enivrant que son regard, mais j'essayais de montrer toute retenu envers lui. Et le passage d'un homme effrayé portant son regard vers mon interlocuteur n'était pas tout à fait rassurant. Cependant, je pourrais certainement me défendre, tout du moins si je désactivais mon don pour reprendre ma forme vampirique. En public, je bénissais ce don. Cependant son utilisation me déclenchait une soif de sang innommable et cette partie, je la détestais.

- Si vous vouliez agir en tant que gentleman, je ne suis pas certaine que vos paroles sont les bonnes. Et sachez bien monsieur, que je ne suis pas le genre de femme qui connait une multitude d'homme dans sa vie. Ce n'est pas le style d'éducation que j'ai eu. Et qui vous dis d'ailleurs que ce n'est pas moi qui pourrez-vous mordre pour vos insolences ? Suis-je votre type de femme ?

Si il pensait avoir à faire à une femme dénuée de caractère, il avait tout faux. Mais j’espérais intérieurement que cette discussion dur plus longtemps. Il y avais quelques choses chez lui qui m'attirait irrésistiblement sans que je ne sache quoi. Son regard, sa voix, sa bouche, son sourire est son charisme, tout me plaisait.

- Et vous mon chère Niklaus, avez l'air d'un vrai baratineur.

Je lui souris.


Afterglow


_________________
I'm a vampire and a werewolf.
Je suis unique, je suis maléfique mais je suis aussi généreuse, admirative, charmante... Comme quoi la nature ne fait pas tout. (CASSOU)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En savoir plus
Invité
Invité



Jeu 7 Mai - 23:04 ()
Une nouvelle rencontre
Depuis un millier d'années ma famille parcoure cette Terre. Les vampires originels. Les premiers de notre espèce. Détesté et chassé par nos propres parents. Ma fratrie et moi avons parcouru le monde pour un endroit à appeler "maison" trouvé quelques siècles plus tôt, une brumeuse parcelle de terre appelée, Nouvelle-Orléans. Nous nous sommes juré de rester ensemble, toujours et à jamais. Nous avons échoué. Et ensuite, j'ai quitté la ville que j'avais construite à partir de rien. Je m'étais juré de ne jamais revenir.
Klaus sourit aux nombreux propos de cette délicieuse créatures. Tout d'abord, il lui trouvait toujours un charme auquel il lui était impossible d'y résister mais en plus de cela, il lui trouvait énormément de courage à s'encourager à poursuivre la conversation avec un inconnu qui venait de la surprendre par derrière. C'était là, toute l'excitation d'une véritable rencontre. Toutefois, il était en pleine fascination contre le ton, limite autoritaire de la ravissante Ambre. Elle avait du réparti. Il la fixa des yeux jusqu'à ce qu'elle mette fin à ses paroles, des mots qui avaient donnée satisfaction à l'originel. Il laissa passer un court silence, puis le brisa en une fraction de secondes. « Vous me plaisez d'une bien étrange façon, ma douce, vous pouvez me croire », lança t-il soudainement. « Vous êtes honnête, rempli de sincérité, je suis en grande admiration devant un tel personnage. Vous n'avez peur de rien, vous êtes une combattante, un démon dans l'art de faire tomber un homme à vos genoux ». Il se pencha à son oreille et lui murmura : « Vous seriez tout à fait le type de femme que je rechercherais si ma vie ne se résumait pas à de telles horreurs. Je suis certain que si vous me connaissiez, vous feriez tout pour me poignarder dans le dos pour toutes les atrocités que j'aurai commises au cours de ma longue et interminable vie de vampire », lui déclara t-il sans prendre en compte les piétons qui passaient à côté d'eux, dont l'un le regarda avec frayeur avant de poursuivre sa route d'un pas précipité. « Tu devrais apprendre à mieux maîtriser ta colère et soif de sang, ma douce, c'est comme ça que j'ai pu te remarquer depuis l'autre côté de la rue. De plus, tu ne ferais pas le poids face à l'hybride originel, moitié loup-garou, moitié vampire... Tu as du entendre parler de cette histoire... Tout le monde la connaît.  Puis, j'ajouterais à cela que ta soif de sang peut te faire perdre tous tes sens. Tout s’exacerbe en toi, y compris ton désir sexuel, je peux le ressentir, ma belle », dit-il avec ironie.

Klaus observa Ambre. Il mit de côté sa quête à faire tomber Marcel et se préoccupa uniquement de ce qui se tenait face à lui. Il tendit son oreille et écouta le cœur d'Ambre battre à grande vitesse. Il sourit. « Ton cœur s'emballe en ma présence, ma douce », dit-il d'une voix très calme et charmeuse. « Et si nous profitions de notre éternité pour passer à des choses plus sérieuses ? » demanda t-il en l'invitant à l'accompagner.

C'était de l'inédit. Jamais encore, l'originel n'avait ressentit un tel désir sexuel envers une femme beaucoup plus jeune que lui. Pourtant, Ambre avait quelque chose que d'autres femmes ne possédaient pas : la soif de sang, la colère et une telle pulsion qui ne pouvait que satisfaire l'hybride.
:copyright:️ 2981 12289 0

La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre feat Klaus Kmyk
Revenir en haut Aller en bas
Esmée Cullen
Vampire végétarien
En savoir plus
Esmée Cullen
Vampire végétarien



Lun 8 Juin - 23:32 ()
sujet archivé

_________________
La découverte d'une ville, une nouvelle rencontre feat Klaus 181224082318215139
Revenir en haut Aller en bas
En savoir plus
Contenu sponsorisé



()
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers:
FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMHELL IN CHICAGOFORUMFORUMFORUM